Vignerons Coopérateurs de France

chiffre-isole-salarie

Une cave coopérative au quotidien

Une cave coopérative, aussi appelée coopérative vinicole, produit et vend du vin issu des raisins de ses adhérents. Elle effectue en commun les opérations de vinification, de stockage, de vente et, pour beaucoup d’entre elles, de conditionnement.

Du raisin au vin
A la période des vendanges, les viticulteurs adhérents de la cave – les associés coopérateurs – apportent à la cave les raisins et moûts, fruits de la récolte sur leurs exploitations. La vendange fait ensuite l’objet d’une sélection rigoureuse selon l’origine des parcelles, le cépage, l’état sanitaire ou d’autres critères mis en place par la coop. Les raisins sont ensuite vinifiés selon les règles de production propres à chaque catégorie (AOP, IGP, VSIG, vin bio).

 

En se regroupant, les vignerons coopérateurs se sont dotés d'outils performants.

 

« En commun » ne signifie pas une vinification unique et non différenciée de la production. La cave vinifie séparément des productions commercialisées sous un nom d’exploitation (château, domaine…) ou les sélections réalisées à partir de la connaissance du terroir ou du mode de production (vin bio par exemple). En se regroupant, les vignerons coopérateurs se sont dotés d’outils performants. Leur savoir-faire traditionnel, servi par des techniques modernes, leur permet d’élaborer des vins authentiques et de qualité constante.

Une grande diversité
Certaines caves vinifient des volumes très importants (plus de 300 000 hl par an dans certains cas) et comptent plusieurs centaines d’adhérents, mais d’autres plus petites rassemblent moins d’une dizaine d’adhérents et ont une production de quelques centaines d’hectolitres par an. Bien que la tendance soit au regroupement des structures, toutes les tailles sont représentées dans la coopération, formant un grand tissu de PME.

Toute une équipe travaille toute l’année
au sein de la cave.

Les vignerons eux-mêmes illustrent la pluralité qui fait la force de la coopération. Jeunes qui s’installent, retraités, vignerons de père en fils ou “néo-ruraux“ désireux de se lancer, viticulteurs à temps plein ou pluri-actifs, la porte des coopératives est ouverte à toutes les bonnes volontés passionnées.

Et en dehors des vendanges ?

 

En dehors de la période des vendanges, une cave coopérative ne s’arrête pas de fonctionner… Les techniciens de chai et les œnologues ont en charge le processus de vinification. Les services administratifs (direction, service qualité, équipe commerciale par exemple) ont pour mission de promouvoir et vendre le vin de la coop.

Dans les caves qui conditionnent le vin, c’est-à-dire qui le mettent en bouteilles ou dans d’autres contenants comme les BIB®, les chaînes de conditionnement fonctionnent toute l’année. Les caves sont également en charge du stockage du vin de l’année et des millésimes précédents. De leur côté, les techniciens de conseil au vignoble conseillent les viticulteurs sur le terrain.

Enfin, de très nombreuses caves ont un caveau où elles accueillent le public toute l’année pour lui faire découvrir son activité, déguster ses vins, aller à la rencontre des vignerons. Il y a plus de 600 caveaux de caves coopératives en France ! Les vignerons coopérateurs sont ainsi impliqués à chaque étape.